La Notation

| Imprimer |  E-mail

METHODE PERSONNELLE MISE AU POINT POUR LA NOTATION

Avec un programme de dessin j’établis une portée musicale destinée à l’écriture de la partition (21 mesures pour un rythme en 2 temps). 21 mesure = 1 tour complet du cylindre = la longueur de la circonférence du cylindre.

Sous la portée, on représente la position des 10 notes de la gamme sur les 10 lignes reliant la première à la dernière mesure, (planche 01)

Planche 01:

La gamme est transposable : Exemple de gamme : C_D_E_F_G_A_A#_B_C_D

PHASE 1 ; Ecrire la partition telle qu’elle doit être jouée. Avec tous les agréments et tactées (planche 01)

PHASE 2 ; Sur la ligne de chaque note dessiner un pont ou une pointe en fonction de la valeur de chaque note dans la bonne position et avec la bonne valeur, exactement comme si on notait sur le cylindre. Répéter l’opération jusqu’à la fin de l’air. (planche 01)

PHASE 3 ; Dessiner un cadre représentant le développement du cylindre (longueur x circonférence) 185x226.5. L’écart entre les notes correspond à l’écart entre les touches du clavier (planche 02). On obtient donc un gabarit en vraie grandeur sur lequel on représente les pointes et ponts aux bons emplacements afin de représenter complètement l’air.

Planche 02:

PHASE 4 ; On répète l’opération pour tous les autres airs de façon à obtenir une empreinte composée des 8 airs espacés de la valeur de l’espace entre 2 rainures sur la tige de sélection ( généralement +- 2.2mm) (planche 03)

Planche 03:

PHASE 5 ; Le gabarit est enroulé autour du cylindre et fixé au cylindre après réglage transversal, ( pour s’assurer que lorsque le cylindre est en place, les touche sont alignées avec les notes correspondantes du cylindre).

Il ne reste plus qu’à noter le cylindre en enfonçant les picots et ponts aux bons endroits indiqués sur le gabarit.

Les picots et ponts sont réalisés à partir de fil en laiton doux de 1mm de diamètre que l’on extrude, c'est-à-dire que l’on fait passer entre deux cylindres en acier de 100mm de diamètre. Sur l’un des cylindres est montée une manivelle. L’espace entre les 2 rouleaux peut être réglé de façon à obtenir un fil plat de +- 0,3mm au gré des passages. Le fil, tendre au départ, devient rigide en s’aplatissant, (phénomène d’extrusion). Plus facile à enfoncer dans le cylindre.

Le fil aplati est ensuite coupé à longueur pour les picots. Les ponts sont réalisés en fonction de la longueur des notes. Le tout est rangé et classé dans une boite de rangement avec casiers. Il faut savoir que la réalisation d’un cylindre, nécessite entre 800 et 1000 pointes et ponts, ce qui implique de l’ordre et une bonne organisation.